Le pavillon pontifical

La Vièrge par Raymond Subes.

Raymond Subes, malgrès la charge de travail, trouva le temps d’exécuter « La Vierge portant haut l’Enfant les bras ouverts sur le monde », œuvre de Roger de Villiers haute de 7,20 mètres. Cette statue trônait au sommet du pavillon pontifical, de l’architecte Tournon, pendant l’exposition de 1937.

pavillon marial exposition internationale  1937

Le pavillon pontifical sur la colline du Trocadéro non loin du pavillon de l’Allemagne  est demeuré exceptionnellement en place après l’expo. Réalisé par P. Tournon, il est rebaptisé Pavillon Marial en 1938 pour le 300e anniversaire du vœu de Louis XIII. Située à l’origine au sommet du pavillon pontifical "Notre Dame de France", La Viège portant haut l’Enfant les bras ouverts sur le monde, fut finalement descendue lors de la démolition du pavillon après 1er novembre 1938.

subes pontifical baillet

subes pontifical baillet

Model reduit, avant projet.

Statue de 7,20 m. œuvre de Roger de Villiers et exécuté par Raymond Subes (voir aussi les portes du palais de la métallurgie) est remontée au sommet de l’église St Honoré d’Amiens de 1959 à 1982. Après restauration par l’atelier Quesnel à Corbie en Essonne, la Vierge est installée à Baillet en France à 20 kilomètres au nord de Paris par la Congrégation des serviteurs de Jésus et Marie dépendant de l’abbaye d’Ourscamp. L’oratoire qu’elle surmonte est ouvert au public à toute heure de l’année.

subes pontifical bailletsubes pontifical baillet

La vièrge remontée à baillet en France. A quelques centaines de mètres de là, on découvre en 2004 les vestiges du pavillon de l'URSS.